L'environnement est aujourd'hui une préoccupation planétaire. Cette rubrique vous permettra de découvrir une sélection d'ouvrages clefs d'hommes et de femmes au coeur de la politique.

Sans le nucléaire on s'éclairerait a la bougie et autres tartes à la crème du discours techno-scientifique
Corinne Lepage et Jean-François Bouvet
Le Seuil / Avril 2010, 127 pages
12,00 € TTC

Soyez le premier à donner votre avis !

Des OGM au nucléaire et au téléphone mobile, nous vivons à l'ère de la techno-science.
Soumise aux impératifs du marché, étroitement dépendante des lobbies industriels, cette alliance très efficace de science et de marketing a une tendance naturelle à confondre profit et bien public, précipitation et progrès. Cela suscite des expressions mille fois entendues mais rarement analysées: "le nucléaire ne pollue pas", "sans les OGM, la planète va mourir de faim" ou "les pesticides sont indispensables à l'agriculture".
Jean-François Bouvet et Corinne Lepage goûtent l'une après l'autre ces tartes à la crème indigestes. Non, on ne s'éclairerait pas à la bougie s'il n'y avait pas le nucléaire; non, l'insecticide Roundup n'est pas inoffensif; non, le changement climatique n'est pas d'origine astronomique, et non encore, le principe de précaution n'est pas opposé au progrès des techniques.
En une vingtaine de chroniques acides et très bien documentées, les auteurs mettent à bas les arguments douteux de ceux qui ont tout intérêt à ce que le citoyen se désintéresse des questions environnementales... A défaut de trouver rapidement autre chose, ces derniers auront désormais un mal fou à briller en société.

A propos des auteurs

Corinne LEPAGE a été ministre de l'Environnement entre 1995 et 1997. Elle a fondé et préside depuis 1996 le parti écologiste Cap 21 cofondateur du Mouvement démocrate. Elle est, depuis 2009, députée au Parlement européen dont elle vice-préside la commission environnement. Elle est également présidente-fondatrice du CRIIGEN, association d'experts indépendants sur le génie génétique.

Jean-François BOUVET, biologiste et docteur ès-Sciences, est professeur de chaire supérieure en classe préparatoire aux grandes écoles, à Lyon. II est également membre du conseil scientifique de l'Institut Jane Goodall France et du comité scientifique de l'association Terre Démocrate. II est auteur de plusieurs essais destinés au grand public.

L'imposture climatique ou la fausse écologie
Claude ALLEGRE
Ed. PLON / Février 2010, 293 pages
Prix public : 19,90 € TTC

Soyez le premier à donner votre avis !

Après la crise bancaire qui a ébranlé le monde et continue de le secouer, une véritable panique climatique a failli en amplifier les effets. Heureusement, à Copenhague, grâce aux pays du Sud soutenus par Barack Obama, le bon sens, au final, l'a emporté. Jusqu'à quand ? Sous la forme d'un dialogue vif et approfondi, ce livre raconte dans les détails comment une véritable conspiration mélangeant science et politique a pu imposer le mythe du réchauffement climatique - théorie scientifique plus que fragile - à tant d'hommes politiques comme aux médias.
Il raconte par le menu comment les ambitions scientifiques et politiques de quelques-uns ont pu s'appuyer sur un affairisme très actif, une technostructure de l'ONU en recherche de justification et un mysticisme pour alimenter la peur et la culpabilité, ferments assurés de déclin. Ce livre-choc documenté, précis et implacable donne, sans langue de bois, les clés de ce qui apparaîtra demain comme le premier scandale planétaire.
Avec, en toile de fond, le dévoiement de la très belle idée d'écologie.

A propos de l'auteur

Géologue, ancien ministre de l'Education nationale, Claude Allègre est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment Galilée (2002), Dictionnaire amoureux de la science (2005) et Vous avez dit matière grise ? (2006).

Le jour où l'eau reviendra - 100 ans après la grande crue de 1910
Pascal POPELIN
Coll. Coup de gueule, Ed. JEAN-CLAUDE GAWSEWITCH / Décembre 2009, 220 pages
Prix public : 17,90 € TTC

Soyez le premier à donner votre avis !

Inexorablement, l'eau du fleuve n'a cessé de monter, pour envahir progressivement Paris et sa banlieue.
Les pluies continues qui se sont abattues sur le bassin de la Seine ont eu raison de tous les dispositifs destinés à prévenir une grande inondation dans la capitale. Plus d'électricité, plus de téléphone, plus de métro ni de RER. La paralysie a gagné le coeur économique, administratif et politique du pays. Des milliers de personnes doivent être évacuées... Les experts sont formels, une crue de même ampleur que celle de 1910 reviendra et les dégâts qu'elle provoquera seront considérables.
C'est une certitude, dont seule la date est inconnue. A la fois récit historique passionnant et réflexion critique, Pascal Popelin entend, à l'appui des études techniques les plus récentes, faire prendre conscience du danger si souvent sous-estimé qui pèse sur la capitale et sa région. Malgré la construction de quatre barrages-réservoirs sur l'Aube, l'Yonne, la Marne et la Seine, il reste encore beaucoup à faire pour être prêts le jour où l'eau reviendra.

A propos de l'auteur

Premier adjoint au maire de Livry-Gargan et vice-président du Conseil général, Pascal POPELIN représente la Seine-Saint-Denis au Conseil d'administration des Grands lacs de Seine, dont il est le président depuis 2001.
Il est aussi vice-président du Syndicat des eaux d'Ile-de-France (Sedif), membre du Comité de bassin et administrateur de l'Agence de l'eau Seine-Normandie.

Haut de page